[Impressions] Gran Turismo 5

Publié le par PressReplay.fr

....chargement... chargement... chargement... chargement... (c'est juste pour vous habituer)

 

Sorti depuis maintenant quelques semaines, il est temps pour moi de livrer mes impressions sur ce titre tant attendu. Cette fois pas de test, car ce GT5 est un jeu qui sera certainement sorti dans sa version Platinium une fois que je serai en mesure de rédiger un test tant le contenu est important.

 

...chargement... chargement... chargement... chargement... (c'est chiant hein ?)

 

Gran-Turismo-5-Records-Vente-01

 

chargement... (oui, encore)

 

De tout un peu...

Oui, ce GT5 est certainement le titre de course qui propose le plus de contenu, tant au niveau des disciplines abordées que du nombre de véhicules disponibles. Comme pour l'ensemble de la série cette liste de véhicules est bien entendue gonflée à base de XX versions du même modèle, mais la diversité reste au rendez vous. Est-il encore nécessaire de préciser que sur ces 1000 véhicules seuls 200 (environs) bénéficient d'un traitement de faveur, de texture en HD et d'une vue tableau de bord (une vue très jouable) ? Le reste est juste un copier coller de ce qu'on trouve dans GT4, dans une résolution légèrement meilleure. Un choix discutable, mais si à l'époque de GT3 on pouvait se contenter de 200 véhicules sans trop être déçu, ça devrait rester valable sur ce GT5, en tout cas c'est de cette façon que je l'ai perçu.

 

gran-turismo-5 020

 

Yamauchi ? Perfectionniste ?

Alors que durant le développement du titre, Mr Yamauchi a passé son temps à expliquer à la presse qu'il souhaitait un jeu aussi parfait que possible, il est difficile de ne pas se poser de questions en voyant le résultat final. Je pense qu'après tant d'attente, Sony a tout simplement souhaité que le titre sorte enfin, même si il n'était pas prêt au yeux de son créateur. Ce dernier à beau répéter à chaque nouveau volet qu'il doit lutter contre les limites des consoles, il y a certaines choses qui sont tout simplement le fait d'un manque de temps évident, ou d'une mauvaise organisation, au choix.

 

Gran-Turismo-5-img-620x348

 

Difficile de ne pas remarquer certains GROS bug graphiques, comme l'anti aliasing qui disparait de votre véhicule si celui ci est léché par un effet de fumée ou d'eau. En clair votre véhicule à ce moment précis ressemble à ce que proposerait la série de jeux Lego. Même chose pour l'effet de la pluie sur le pare-brise de votre bolide... on a déjà vu beaucoup mieux. Il ne faut pas non plus trop regarder les ombres, ou encore les arbres qui bordent la route, tant tout cela semble d'un autre age, et surtout en énorme décalage avec le reste, car il faut bien avouer que dans l'ensemble ça reste assez beau. Très froid (le photo-réalisme n'a pas que des avantages) mais beau. Je pense qu'il n'est pas nécessaire de revenir sur les longs temps de chargement tout au long du jeu.

 

Boing ! Boing !

Alors qu'il faut fermer les yeux (déconseillé à 250km/h... ah ah ah... pardon...) sur de nombreux points de la réalisation graphique, il faut aussi parfois être auditivement tolérant. Si vous avez encore en tête les sons lors des collisions de l'époque PSone, vous pourrez facilement imaginer ce que propose GT5 pour ce même évènement de course : la même chose ! Choc à 300km/h contre un rail métalique : BOING ! Choc contre une autre voiture : BOING ! Choc contre tout élément physique du jeu : BOING ! Ca fait tellement pitié qu'on croirait presque à un élément conservé par pure nostalgie. Une sorte d'hommage aux anciens volets.

 

gran-turismo-5-screenshot-23

 

Après ce bruit réaliste au possible, vous aurez tout à loisir de vérifier que comme prévu votre véhicule a subit d'importants dégats... ou pas ! Au mieux vous aurez une légère bosse sur la carosserie, ou bien souvent juste un peu de peinture en moins. Il y a du Molyneux chez Mr Yamauchi, c'est maintenant certain.Il semblerait cependant que les dégats se débloquent à un niveau plus élevé... pourquoi ?

 

Une intelligence très artificielle

C'était un des gros soucis de la série, et pour faire court, on ne change pas une équipe qui gagne. Oui, les adversaires sont toujours sur un rail, et oui c'est toujours très visible. Ils ne cherchent jamais à vous éviter si vous perdez le contrôle de votre véhicule et que vous vous retrouvez au milieu de la route. Ce genre d'évènement donnera lieux à une situation minable, ou l'IA se collera à votre véhicule tout en accélérant sans fin jusqu'a ce qu'elle puisse enfin passer. C'est juste très énervant, surtout si on a gouté à d'autres titres qui se débrouillaient bien mieux à ce niveau. Aucun jeu de course ne propose une IA parfaite, mais ici je trouve qu'on se situe vraiment en bas de tableau. L'idéal pour ne pas s'en rendre compte est de jouer la course parfaite, en évitant le moindre contact... mais à ce niveau le titre commence vraiment à accumuler de gros boulets que seuls les plus tolérants arriveront à surpasser.

 

101118 gt5 01

 

Un nom qui fait (encore) vendre

  Après tant de ratés, difficile de ne pas être déçu par ce 5ème volet. GT5 est au final un jeu de course au contenu affolant, mais à la réalisation qui peine vraiment à être au niveau des productions actuelles. Le seul élément qui est réellement à la hauteur est la finesse du pilotage, qui permet tout de même de grosses prises de plaisir. On en arrive donc à accepter les nombreux défauts, tout en songeant à ce qu'aurait pu être le jeu si il avait été terminé. Il semblerait que Polyphony souhaite corriger certains élements sous forme de DLC gratuits. La gratuité est une bonne chose, vendre un jeu inachevé reste une chose douteuse.

 

Gran Turismo 5 est à mes yeux LA déception de cette année 2010. Je me pose énormément de questions sur les notes qu'il a pu recevoir dans la presse spécialisée qui l'a vivement critiqué sur de nombreux points, mais rarement réellement sanctionné sur l'appréciation finale. La critique aurait elle été différente si le jeu ne portait pas le nom Gran Turismo ?

 

Astha

Publié dans Impressions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article