[Impressions] Halo Reach.

Publié le par PressReplay.fr

Halo est une saga particulière, auréolée d’une aura de série phare du genre FPS, elle divise les foules depuis toujours, et ce bien au-delà du simple combat entre les défenseurs de SONY et ceux de MICROSOFT. Parce que Halo, c’est un univers SF qui ne plait pas forcément à tout le monde, c’est le premier FPS console qui ait réellement démocratisé le genre dans nos salons, c’est des véhicules à la conduite souvent foireuse, c’est une nervosité stressante, c’est des cartes de grandes tailles, des armes plutôt bien calibrées, un héros au charme digne de le catapulter au rang de mascotte de la Xbox, du moins officieusement. Autant de pour et de contre qui continuent à faire parler d’eux jusqu’à ce cinquième – et ultime – opus (je n’inclus pas Halo Wars).

 

Halo_Reach_image1.jpg

 

Préquelle à l’univers installé par les Spartans et les Covenants, Halo Reach se déroule sur la planète Reach et nous fait suivre les péripéties de Six, récente recrue de la team Noble. Passons sur le pitch qui, une fois n’est pas coutume, à défaut d’être réellement original dispose d’une très bonne mise en scène, nerveuse, inspirée et ne freinant jamais le rythme de cet épisode. Bien qu’ayant fait chaque opus je ne suis pas pour autant fan de Halo, j’hésitais même à m’engager dans celui-ci, tant ODST m’avait déçu. Pourtant les notes ont eu raison de ma résistance, je suis faible, j’ai craqué…

Je suis faible mais je suis un dangereux psychopathe, tant et si bien que face à ma légendaire nullité dans le monde du FPS (sauf Battlefield un petit peu…non ?) je me suis engagé en Héroïque…et j’éprouve quelques regrets, surtout après avoir été tué pour la vingt cinquième fois par une Brute qui m’a dans son collimateur, peut-être parce que j’ai choisi de colorer mon armure en rouge. Parce que Halo Reach c’est le choix de votre personnage, le choix de votre armure/casque/épaulières/blason etc…, autant dire adieu à Master Chief.

 

Halo_Reach_image2.jpg

 

Donc en tant que Noble héroïque je me promène allégrement sur les grandes maps qui mélangent intérieurs/extérieurs, jusqu’à nous envoyer dans l’espace. Alors oui, ce jeu m’emballe, même si je rechigne à appuyer sur la touche qui me mènera sur les sentiers du multi. Je dois dire que je suis rentré facilement dans cet univers qui pose des bases bienvenues et qui ne me perdent pas dans un scénario un peu trop prétentieux pour être compréhensible. Le challenge est au rendez-vous, le plaisir également, et je lui soupçonne d’avoir un multi local fabuleux !

Pas de note pour ce texte, l’idée n’est pas là, simplement les impressions sur un jeu qui dévoile enfin un potentiel digne de ce qu’il est censé être depuis le début, sans oublier de mentionner une réalisation technique enfin à la hauteur ! Et je ne vous parle même pas des boucliers, jetpacks, carapaces et autre sprints que l'on acquière au fur et à mesure de la progression. Ah bah si tient, je vous en parle.

 

Halo_Reach_image3.jpg

 

Bref, si vous aimez la SF, si vous aimez le FPS, que vous soyez solo ou multi, ce titre bien que lourdement attaché à la licence, ne garde de ses aînés que le meilleur, et ça c’est bien. Maintenant je vais peut-être mettre un niveau de difficulté un peu plus acceptable pour mon niveau….hum…

Publié dans Impressions

Commenter cet article