[Test] XBLA - Dead Rising 2 : Case Zero

Publié le par PressReplay.fr

 

DR2 casezero jaquette

 

4 ans après une aventure sanglante au possible dans le centre commercial de Willamette, Capcom remet le couvert avec Dead Rising 2, bien décidé a reprendre sa place de meilleur Survival, surtout sur Xbox 360 ou la concurrence est rude avec les 2 opus très réussis de Left 4 Dead.

Et c’est donc un mois avant la sortie officielle du titre que le Studio décide de sortir, en exclusivité sur le Xbox live Arcade, ce fameux prélude qu’est Dead Rising 2 : Case Zero pour la modique somme de 400MS points (environ 5€) . Verdict ?

 

En quête de Zombrex.

 

zombrex DR2CZ

 

Nous commençons donc notre aventure dans la peau de Chuck Greene, héros de ce second opus, à la recherche de Zombrex qui n’est autre que le seul médicament conçu à ce jour par les chercheurs et permettant  de combattre, 12 heures durant, la transformation des humains en zombies. Et cet antidote tant recherché par notre bourreau américain est pour sa petite fille, Katey, mordue il y a peu par sa gentille môman, qui n’a pas eu la chance d’échapper aux méchants !

 

Une histoire assez tragique donc et qui n’en finit pas de se compliquer lorsque nos deux amis s’arrêtent dans la petite bourgade de Still Creek pour faire un plein d’essence… où ils se font piquer leur voiture ! C’est donc la course à la montre qui est lancée puisque papa Chuck doit se dépêcher de trouver une dose de Zombrex pour son petit sucre d’orge dans les 12 heures qui suivent, tout en trouvant un nouveau moyen de locomotion leur permettant de quitter les lieux avant que l’armée n’arrive et enlève la petite Katey afin d’en faire un joujou expérimental !

 

Il n’ya pas que le sang qui tâche…

 

DR2 casezero voiture

 

Si graphiquement le jeu n’est pas superbe (attention, il est loin d’être moche mais on trouve bien mieux aujourd’hui), j’entends par la un aspect trop carré des objets, personnages ou bâtiments, un peu de clipping et des bugs de sauts un peu trop fréquents, il n’en demeure pas moins jouissif !

Un Gameplay un peu plus travaillé aurait tout de même été le bienvenu, ainsi qu’une refonte du système d’inventaire un peu trop petit comparé à la richesse des éléments transportables… Et je dis cela alors que je n’ai visité que Still Creek !

Il est difficile d’imaginer que des améliorations soient faites de ce côté la d’ici à ce que le titre ne paraisse chez vos revendeurs, nous devrons donc nous en accommoder, mais rassurez-vous on s’y habitue vite lorsqu’on est plongé dans l’aventure. La maniabilité de la moto est un vrai calvaire, on se croirait presque dans « la mémoire dans la peau » ou on a la possibilité à un moment bien précis de conduire la Mini en plein Paris… Une horreur, tout simplement !

Mais pour moi le plus gros défaut du jeu restera ses temps de chargement. S’il y a une chose qui m’insupporte dans les jeux vidéos de nos jours, c’est bien les temps de chargement trop longs, encore plus lorsqu’ils sont fréquents ! Et ce Case Zéro en est bourré ! Chargement quand on sort de la décharge, quand une cinématique se déclenche, quand on prend une échelle afin de monter sur le toit d’un bâtiment,… Trop de chargements qui tuent littéralement l’immersion du joueur.

 

Quand le Jouissif reprend le dessus.

 

DR2CZ pagaietrançonneuse

 

Bourré de petits défauts, cet aperçu du jeu nous montre tout de même une chose : Dead Rising n’a pas perdu son plus grand atout, à savoir son fun inégalable. On à beau râler lorsqu’on vient de se taper 3 chargements en 5 minutes, dès qu’on se retrouve face à tous ces zombies, c’est notre instinct de bourrin qui reprend le dessus ! On regarde autour de soi : une batte, des clous, une tronçonneuse, une pagaie, une caisse, une pioche, un cône de circulation, une canette de bière,… de quoi je vais bien pouvoir me servir pour faire couler des hectolitres de sang dans ce casino…

Tiens ! Et si je prenais la batte et les clous… ! Tadaaaaa ! Une batte cloutée ! Et c’est parti pour une razzia de zombie !  Car c’est la que le fun du soft prouve son efficacité : Il y a des dizaines d’objets dont on peut se servir à proximité et chaque objet à son effet sur les bestiaux. On peut même combiner certains d’entre eux afin d’en créer des armes plus puissantes, permettant d’engranger plus de PP et donc augmenter le niveau Chuck plus rapidement.

Un des gros point positif du titre, et je tiens à le souligner car c’est un exploit, l’écran affiche parfois une quantité de zombies incroyable sans aucuns ralentissement ! Ca grouille de partout et pourtant tout est fluide, jouissif.

Enfin, il faut noter que ce Case Zéro vous permet de faire évoluer votre héros jusqu’au niveau 5, évolution que l’on pourra conserver pour le début du jeu, sympa.

 

A confirmer.

 

DR2 casezero combatpsycho

 

Sans aucun doute, je me serais éclaté sur cette exclusivité. Bourré d’une multitude de petits défauts, le côté fun du titre balaie en grande partie ces petites déceptions que j’aimerais voir corrigées (même si j’en doute) dans la version finale comme des temps de chargements moins longs une fois le jeu installé sur le DD ou encore des bugs de saut trop fréquents.

Jouissif, ce prélude de Capcom propose de très bonnes choses, est doté de plusieurs fin selon les choix que vous ferez et mettra sans aucun doute notre créativité à l’épreuve une fois près de l’établi, avec ces dizaines d’objets qu’il sera possible d’assembler afin d’en ressortir des armes toujours plus impressionnantes les unes que les autres !

 

On attendra donc le 24 Septembre afin de se forger un avis définitif sur cette suite très attendue, en attendant je ne peux que vous conseiller de télécharger ce jeu qui a été pas mal critiqué pour son aspect « Démo payante »… Mieux vaut parfois investir 5€ dans ce genre de titre d’une durée de vie d’environ 5h, que d’aller acheter un Kane & Lynch 2 pitoyable à 70€ pour une durée de vie équivalente… !

 

 

 

Note : 7/10

(Par Helixio)

 

Cet avis et la note qui y est associée ne concerne que la personne l'ayant rédigé, ils ne reflètent en rien un avis général de la rédaction de PressReplay ni de sa communauté.

 

 

Gamerscore Helixio : 200/200

Gamerscore Lidden : 20/200

Gamerscore Astha : -----------

 

 

Pour terminer sachez qu’en plus de la version simple du jeu, deux éditions collectors seront disponible à la sortie du soft.

 

DR2 zombrexedition

 

Une édition « Zombrex » composée donc d’une seringue du fameux sérum… Vendue 25000$ dans le jeu donc bon conservez-la on ne sait jamais…

 

DR2 outbreakedition

 

Et une édition « Outbreak » composée d’une figurine de Zombie et de ses accessoires.

Publié dans Test

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Astha 22/09/2010 22:38



Sorti depuis à peine quelques jours, c'est bien trop tôt pour moi !



Cam 15/09/2010 13:05



J'me souviens m'être bien amusé sur la démo, mais après avoir récup la version complète, le soufflet est vite retombé pour ma part.


Je ferai donc l'impasse sur cette suite.